Gravure sur couteau Opinel. Propos recueillis auprès de Guillaume N. qui travaille en R&D.

Il est fréquent de retrouver de petits trésors en fouillant un peu dans un atelier mal rangé…

Il y a quelque temps, j’ai retrouvé un lot de couteaux Opinel publicitaires dans l’atelier de mon père. Ces Opinels, fabriqués avant l’année 2000, avaient pris l’humidité et subit l’épreuve du temps. Ce mauvais stockage a fait rouiller les lames et a piqué les giroles. Un démontage complet des couteaux a été nécessaire pour permettre leur restauration. L’étape qui nous intéresse ici est la gravure laser réalisée sur le manche de ces couteaux.

Le design des couteaux Opinel est très particulier et reconnaissable. Leur manche rond ne se prête pas aussi bien à la gravure plane (sans tourne cylindre) que d’autres manches de couteaux.

Voici par exemple mon premier essai de gravure sur le manche du couteau test. On remarque une perte de détails sur les extrémités du dessin. Le laser n’a pas assez attaqué le vernis et le bois à cause de la courbure du manche. Pour « sauver » ce rébus j’ai fait ressortir les gravures grâce à une poudre de charbon. Le résultat après cette opération est devenu satisfaisant.

Un moyen pour ne pas rencontrer ces problèmes est de travailler ces manches avec le tourne cylindre. Le résultat obtenu sur les couteaux présentés est bien meilleur (la préparation du bois par un ponçage méticuleux et le revernissage y sont pour beaucoup également). Pour cette réalisation j’ai fabriqué des outillages sans prétention afin de maintenir le manche des couteaux le mieux possible dans le tourne cylindre. Pas vraiment simple… Ces outils sont très loin d’être parfaits, mais pour les 3 couteaux réalisés ils sont plus que suffisants. Si dans le futur plus de personnes souhaitent se lancer dans la gravure d’Opinel au tourne cylindre, je retravaillerai ces outils. Dans mon cas j’ai gravé les manches des couteaux démontés, mais il est parfaitement envisageable de travailler sur un Opinel complet en bloquant la lame en position ouverte et en la plantant dans une « patate » pour l’installer dans le tourne cylindre !

Pour la gravure, installer le tourne cylindre et le placer dans à son origine. Installer le couteau, le logement de la lame vers le haut pour y commencer et terminer la gravure (dans le cas d’une gravure sur toute la périphérie du manche). Une fois le couteau bien placé et son centrage dans le tourne cylindre vérifié, il ne reste plus qu’à graver ! De nos jours les manches sont le plus souvent en hêtre, les paramètres de gravure du chêne (oak) sont parfaits. Les manches d’Opinels plus anciens sont en merisier, bois plus tendre, d’autres paramètres pour leur gravure sont à utiliser. Donc, avant la gravure, renseignez vous sur le bois qui constitue le manche de votre Opinel, ceci vous permettra de ne pas avoir de surprise comme j’ai pu en avoir avec le premier couteau. De toute évidence l’essence était différente des 2 autres, la gravure est particulièrement profonde, utiliser d’autres paramètres aurait été judicieux.

En espérant avoir suscité de l’intérêt et avoir pu transmettre mes connaissances sur ce sujet pour qu’elles puissent être approfondies et transmises.

Guillaume N. R&D Axon’.

Catégories : Gravure